Evolution de la réglementation pour les compétences des professionnels du bâtiment « RGE »

CATÉGORIES / Développement des compétences
DOMAINES / Bâtiment • Compétences • Innovation
ANNEE / 2018

L’ADEME a sollicité AWR dans le cadre de la refonte du dispositif RGE (Reconnu Garant pour l’Environnement) sur le volet spécifique de la formation continue.

Enjeux stratégiques
  • S’assurer de la qualité des rénovations énergétiques dans un objectif d’un parc BBC à l’horizon 2050
  • Bâtir la position de l’administration avec la DHUP sur l’évolution des critères de compétence des professionnels
  • Proposer un dispositif opérationnel et acceptable par les organisations professionnelles
Objectifs de la mission
  • Analyse critique du dispositif actuel
  • Identification et qualification des solutions nécessaires à un dispositif d’évaluation et d’acquisition des compétences
  • Évaluation des coûts au regard du nombre de personnes concernées et des nouvelles exigences
  • Identification des organismes en capacité de porter et de déployer le dispositif d’évaluation
  • Évaluation de l’impact de la réforme de la formation sur le dispositif existant, le dispositif envisagé et les financements pour les entreprises
Bénéfices pour le client
  • Le dispositif proposé à été intégré dans les propositions de l’administration pour l’évolution de la réglementation
  • Plan de mise en oeuvre opérationnel
Valeur ajoutée AWR Conseil
  • Approche innovante du développement des compétences
  • Conception d’un dispositif permettant d’individualiser les parcours de formation
Client

L’ADEME participe à la mise en oeuvre des politiques publiques dans les domaines de l’environnement, de l’énergie et du développement durable, notamment dans les secteurs industriels

Partenaires
  • CUSTODES CONSEIL
  • Y PRAGMA
En savoir plus

Dans un temps contraint, Arnaud a établi des propositions concrètes pour construire une réponse innovante aux enjeux de compétences du dispositif RGE, et s’incrivant dans la réforme de la formation professionnelle.

Les innovations technologiques identifiées sont parfaitement en phase avec l’évolution attendue tout en s’insérant dans le cadre de la formation « traditionnelle ».

Et le plan d’action, allant jusqu’à l’identification des organismes en capacité de le mettre en œuvre, est très opérationnel.

Jonathan LOUIS

ADEME